« Sylvie, d’où vient « Ptitsa », ton nom imprononçable ?

 

- PTITSA est un mot russe qui signifie « oiseau ».

 

  Pour en savoir plus, écoute la vidéo « Pourquoi j’ai un nom qui dégomme la bouche »
  ou visite la page de mon site : « Quelques bonus sur l’énergumène » !

- Tu as déjà un site ! Pourquoi en avoir créé un autre ?

 

- Artiste touche-à-tout, ma créativité suit une croissance en étoile :

  mon inspiration me pousse à vitesse variable dans plusieurs directions simultanées.


  Au fil des années, mon expérience professionnelle et mon réseau de partenaires se sont tellement ramifiés que centraliser l’ensemble de mes activités en un espace unique l'a rendu "illisible".


 J’ai donc décidé de créer, en parallèle de mon site personnel « La Lutinière », un espace entièrement dédié  aux créations collectives auxquelles j’ai participé.
 Sur « Jamais d’eux sans Toi », tu ne trouveras donc pas mes créations individuelles, qui continuent à vivre sur  « La Lutinière », mais uniquement mes créations aux côtés d’autres partenaires.

 

- Si tu devais résumer en quelques mots ce qui t’anime, que dirais-tu ?

 

-Je citerais cet extrait de mon prochain livre, « Arrêts sur images », qui est justement une oeuvre collective, un bouquet artistique et humain… : 

 

"cheMains".

 

"Quand je me retourne sur ce qui a été important pour moi ici-bas, je ne retrouve ni grands succès, ni actions retentissantes, ni relations illustres.
Je trouve des joies et des gens simples, loin de l'avant-scène, de toutes petites choses données et reçues au quotidien.
J'ai une gratitude immense pour tous ces êtres humains (ou non) qui diffusent leur lumière naturelle sans réclamer aucune gloire, ni même aucune reconnaissance en échange. 
Qui pétrissent, dans la nuit, le pain du monde, en silence, pour le rendre meilleur au matin à ceux qui viendront se servir chez eux.
Il faut une foi extraordinairement solide pour se donner ainsi à coeur ouvert, jour après jour, porté(e) par l'évidence radieuse qu'il n'y a rien d'autre à faire.
Une fleur coupée et piétinée m'a murmuré un jour : "Je meurs le coeur grand ouvert".
J'espère être comme elle."

Sylvie Ptitsa

"Arrêts sur images" (collectif à paraître)

Texte déjà paru dans le "Petit Lexique des Nouveaux Paradigmes"  (Seepia Editions, 2017)

Copyright Sylvie Ptitsa - 2017 - Création du site : Manue Guimard Art de Toile

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêt et la politique de confidentialité de Wix. Cliquez sur les liens pour plus d'infos.